Petits essais en forme de notules

Malraux définit le lecteur par vocation comme celui qui jouit de «la faculté d'éprouver comme présents les chefs-d'oeuvre du passé»...



Je souscris à cette définition et m'attacherai à présenter ici quelques réflexions au fil de mes lectures qui suivent rarement l'actualité littéraire, pour le plaisir de partager découvertes ou, éventuellement, récriminations... . Quoique, la vie étant bien courte, il vaut mieux, dans la mesure du possible, écarter le désagréable lorsque cela, comme il arrive trop rarement, est en notre pouvoir et vouloir.






vendredi 26 avril 2013

Photo de la semaine (48) : moi itou!!!



J'en avais tout simplement marre que tout le monde m'en mette plein la vue avec des inflorescences mirobolantes, des jardins déjà épanouis et toutes ces sortes de choses. Voici donc ma réplique en couleur!!!


En réalité, j'ai surtout fait mon pèlerinage annuel dans les serres de ma région en souvenir de mon père...

J'habite, sur l'île de Laval, dans ce que l'on a longtemps appelé le jardin maraîcher de la province. Lorsque j'y suis née, il y a maintenant un demi-siècle, mon grand-père cultivait encore des radis et des concombres tout juste au pied de l'escalier de la maison!  Mon père participa donc longtemps à ces diverses cultures jusqu'à ce qu'il décide de se consacrer plutôt aux systèmes de chauffage, métier plus sûr dans mon pays de grand froid.

Ce second métier allait toutefois lui permettre de conserver un lien privilégié avec plusieurs des jardiniers et des cultivateurs du village puisque, la période de culture étant plutôt brève sous nos latitudes, il convient de partir les semis en serre et qui dit serre au mois de mars dit aussi système de chauffage en parfait état de fonctionnement puisqu'un bris prolongé entraînerait la perte de toute la récolte à venir ou de toutes les boîtes de fleurs destinées à venir colorer les parterres de vivaces.



C'est ainsi qu'il est souvent arrivé que le téléphone sonne au beau milieu de la nuit : ce n'est pas moi qui répondais, évidemment, mais généralement ma mère qui racontait ensuite à quel point ces cultivateurs étaient mal élevés, car, en plus de la réveiller, ils ne prenaient même pas la peine de la saluer, tout à la crainte de perdre les milliers de dollars que représentaient le même nombre de boîtes de fleurs ou de plants de tomates, de poivrons, de concombres...

- Claude! Tu peux-tu venir? Mon chauffage fait défaut!

Et mon père de s'habiller et de partir pour aller remettre en marche la «fournaise» qui avait «fait défaut» et qu'il parvenait toujours à rafistoler d'une manière ou d'une autre, car élevé pendant la crise dans une famille de neuf enfants, le système D était devenu une seconde nature.


C'est donc dire que j'ai beaucoup fréquenté les serres, chaque printemps, avec lui lorsque nous allions faire le choix des fleurs et des plants pour le potager. Pas besoin de dire que nous revenions les bras chargés sans avoir à beaucoup débourser...


C'était ma participation à la photo de la semaine d'Amartia...






40 commentaires:

  1. Là tu nous en bouche un coin, comme on dit ! J'aime bien le souvenir de ton père.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais plutôt parlé de ma mère jusqu'à maintenant, mais c'est bien dans la maison de mon père que j'habite...

      Supprimer
  2. Je ne doute pas que ton père ait su produire de belles plantes entourées de chaleur familiale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... il a même parfois donné dans la démesure comme cet été où il avait planté 800 plants de tomates avec l'idée de faire fortune en vendant la récolte au marché... Est-ce que tu sais combien peut être long un rang de 100 pieds de tomates lorsque vient le moment de les casser, comme on dit ici... Moi, je sais!

      Supprimer
  3. Les serres fleuries sont tentantes...mais après 2 jours "d'été" nous voici de nouveau avec une grande baisse des températures...attendons les "Saints de glaces" avant de sortir les géraniums et autres plantes, le potager attend que le sol se réchauffe pour les semis !

    Une belle page et des souvenirs qui réchauffent le coeur Marie-Josée

    je vous souhaite une belle et douce semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas cette expression de «Saints des glaces»... pourrez-vous m'éclairer à votre retour de vacances?

      À tout bientÔt

      Supprimer
  4. de beaux souvenirs!
    merci pour ce joli partage
    belle journée
    bises
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne semaine, Sophie, avec la jolie Norma!

      Supprimer
  5. Bel hommage coloré à ton papa et aussi un bel hommage à Honey avec ses yeux magnifiques sur ton bandeau.
    Ton papa était comme le mien,de la belle école de ceux qui se levaient la nuit pour dépanner les clients.
    C'est très beau comme pèlerinage !
    Gros bisous Marie-Josée. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des choses comme ça qui s'inscrivent dans les temps de l'année et qui sont une manière d’hommage; de mon père, je retiens aussi les plants de tomates cultivés chaque été même lorsque je n'avais qu'un tout petit balcon pour les faire pousser!

      Bises chez toi aussi. N'oublie pas Prunette!

      Supprimer
  6. Des fleurs par milliers dans des serres immenses, c'est toute la joie du printemps qui s'exprime en couleurs, en beauté, en tendresse avec le souvenir émouvant de votre famille. Que votre journée soit douce!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Anne, les serres sont encore débordantes, car la fraîcheur de la température n'incite guère aux plantations. Au moins ai-je déjà repéré, par ces photographies, les caissettes que j'irai bientôt achetées, dès que le temps sera plus clément. J'ai même découvert des plants d'artichauts! Je vais me risquer cet été pour voir ce que cela donnera comme résultat...

      Très bon dimanche chez vous

      Supprimer
  7. Printemps qui refleurit : cela va te redonner un peu d'Energie.
    Beaucoup de pensées en petits pots... et pensée à toi et ta "gardienne" de coeur avec sa très belle photo en en-tête !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon grand Tou n'est jamais très loin, car ses photos redoublent une présence qui est encore inscrite dans tous les replis de ma grande maison. Dans la chanson qu'il a consacré à son Chien Ouralou, Ferrat écrit : «Jour après jour, il faut l'admettre, voir ceux qu'on aime disparaître, c'est ce qui fait vieillir trop tôt»... Je mesure la véracité de ces paroles depuis le 20 mars...

      Bises à toi

      Supprimer
  8. Une jolie façon de nous faire profiter de tes photos de fleurs! Une histoire personnelle, pleine d'humour, et un joli souvenir familial. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fallait bien que je me mette au diapason, car tous les blogs ont fleuri ces derniers temps après avoir été blancs tout l'hiver!

      Bonne semaine chez toi aussi

      Supprimer
  9. Bel hommage fleuri au savoir-faire de ton père.
    Le mien avait une double casquette, de chauffeur mécanicien et d'électricien. Né en 1900, il avait connu les deux guerres et, tout comme le tien, il savait parfaitement se débrouiller avec les moyens du bord.
    Ta mère avait bien du mérite aussi, à sauter du lit en pleine nuit pour répondre aimablement aux clients pressés.
    J'aime ta manière de perpétuer leur souvenir avec ces petits bouts de leur vie laborieuse. Eux aussi sont nos génies tutélaires. J'ai souvent le sentiment que les miens veillent sur moi depuis leur paradis.

    Bises et bonne fin de semaine, Marie-Josée
    Avec l'arrivée des beaux yeux de Honey, les livres s'en sont allés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes parents étaient d'une génération qui ne comptait pas sa peine... Le «je-me-moi» n'était pas encore passé par là.

      Quant aux yeux de Honey, si tu savais toutes les histoires que j'y lis! Et puis, il y a des jours où une subite illumination vous révèle ce qui est vraiment essentiel...

      Bonne semaine

      Supprimer
  10. Ta bannière est très causante et les serres qui présentent tant de couleurs sont aussi aujourd'hui un beau partage! Merci à toi!
    Belle fin de semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'elle n'a pas fini de nous raconter des choses, effectivement...

      Bonne semaine à toi

      Supprimer
  11. Coup de coeur pour cette magnifique photo de Honey ! Et puis la deuxième image avec le premier plan très net de bégonias (?) rouges et le jaune et mauve flouté à l'arrière plan ! Et puis tes souvenirs d'enfance que tu nous contes avec tendresse ! Bonne fin de semaine, Marie-Josée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce sont bien des bégonias.

      Quant à Honey, je ne me suis jamais rassasiée de la photographier non seulement parce que j'ai aimé cette bête à la folie, mais aussi parce qu'elle était très belle!

      Bonne fin de semaine ou plutôt bonne semaine

      Supprimer
  12. Je suis sûre qu'Honey veille sur toi comme elle veille désormais sur ton blog.
    Merci d'avoir partagé avec nous un peu de ta jeunesse et des souvenirs que tu as de tes parents.
    Cela m'a rappelé que mon papa partait aussi parfois la nuit quand j'étais petite. Il était ingénieur et faisait partie de la sécurité civile. Quand il y avait un immeuble qui subissait un dommage la nuit, il était aussi appelé à n'importe quelle heure pour dire s'il fallait procéder à un relogement immédiat ou pas. J'étais très fière de lui comme toutes les petites filles. Je te comprends donc très bien. Lui aussi est désormais devenu mon ange tutélaire.
    Bonne semaine Marie-Josée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les départs la nuit étaient tout de même un peu effrayants, car nous n'avions pas de voisins à l'époque. Ma mère restait donc seule avec ses deux filles et c'est ce qui explique en partie le fait que nous ayons toujours eu des chiens et de gros chiens plus particulièrement comme des bergers allemands pendant un temps. C'est une stratégie qui a réussi, car deux maisons pas très loin ont été cambriolées, mais nous n'avons jamais été inquiétés... J'avoue qu'en plus d'être plus que triste du départ de Honey, le fait qu'elle ne soit plus là pour représenter un dissuasif imposant me laisse encore plus seule...

      Bonne semaine Marie-Paule

      Supprimer
  13. Merci Marie-Josée pour ce beau bouquet canadien.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouquet de fleurs et de souvenirs pour votre plaisir...

      Bonne semaine

      Supprimer
  14. J'ai cru que vous aviez fait une escapade en Hollande
    Ici les massifs sont plus modestes .
    Je suis aussi prudente que Josette pour géraniums et autres par contre j'ai déjà fait quelques semis et les premiers radis pointent le bout de leur nez
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la Hollande, si vous êtes un peu patiente, peut-être à la mi-mai...

      Bon dimanche

      Supprimer
  15. Un festival de couleurs et des souvenirs d'enfance bien émouvants ! Tu en as gardé un vrai savoir botanique et une nostalgie naturelle des jardins ensoleillés, le soleil y fut-il artificiel !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avoue que, dans mes projets de déménagement, j'inclus la nécessité de trouver un lieu avec arbres et fleurs à proximité : cela fait un peu partie de mon ADN.

      Bonne semaine chez toi...

      Supprimer
  16. Tu voulais nous proposer de la couleur, eh bien, c'est très réussi ! Merci pour le partage de tes souvenirs d'enfance. On sent la nostalgie et l'émotion sous tes mots.
    Je n'avais pas vu ta nouvelle bannière et cela m'a émue de voir les doux yeux de Honey. Je suis sûre qu'elle veille sur toi mais j'espère qu'un jour un nouveau compagnon à quatre pattes veillera sur toi en étant quotidiennement à tes côtés.
    Bonne soirée à toi Marie-Josée. Je te souhaite une semaine ensoleillée et fleurie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, je me retiens à quatre mains pour ne pas me précipiter chez un éleveur! J'ai prévu une visite pour la mi-juin, mais il faudrait que je «tienne» un peu, car je suis un peu folle lorsque j'ai des bêtes à proximité et je préférerais voyager un peu avant d'acquérir un autre chien...mais je ne sais vraiment pas combien de temps je vais tenir!

      Bonne semaine chez toi aussi

      Supprimer
  17. j'adore toutes ces images pleines de fleurs.
    bonne semaine
    Rosa

    RépondreSupprimer
  18. Les saints de glace c'est une période située le 11, 12, 13 Mai, jours où l'on fête Saint Pancrace, saint Servais, Saint Mamert. Un retour de l'hiver et du gel peut être encore possible ces jours-là si bien que que les agriculteurs disent qu'il ne faut pas planter avant cette période. J'en parlais justement dernièrement avec ma fille qui habite en Creuse et ne veut pas semer son jardin avant les saints de glace. En Provence, le climat est moins rude et je crois que les saints de glace ne sont pas pour nous(?)... mais cela devrait être encore plus vrai au Québec ,non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de cette information : je ne connaissais pas les saints de glace...

      Ici, la fête de la Reine ou de patriotes, selon l'allégeance politique, est souvent le moment propice pour entreprendre des plantations : ce lundi férié tombe aux alentours du vingt mai. Cette année, je me demande si le sol sera suffisamment réchauffé!!!

      à tout bientôt

      Supprimer
  19. Très très belle bannière, Marie-Josée, que ce regard de Honey... On a envie de passer la main pour le caresser. Je comprends ton impatience, ça m'est arrivé chaque fois que j'ai perdu l'un de mes chats. Suivant les "bons conseils" de mon entourage, je me disais qu'il ne fallait pas en reprendre, c'est une charge, etc.... J'ai rarement tenu plus d'un mois ! Mais effectivement, tu pourrais en profiter pour voyager un petit peu, en attendant, il me semble bien que tu en avais émis le souhait, il y a quelques mois.

    Moi aussi j'ai cru être transportée en Hollande, en voyant la 1ere photo! Trop tôt ici aussi pour faire des plantations. Et j'aime beaucoup, tu t'en doutes, les souvenirs que ces fleurs font resurgir et que tu partages avec nous. Un grand merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, si je m'écoutais, je courrais de suite chez un éleveur, même si je sais que Honey est irremplaçable...mais ce sera probablement mon dernier chien, car mes chiens vivent tout près d'une quinzaine d'années et j'aurai cinquante-deux ans à la fin de ce mois. Je veux donc prendre mon temps pour bien choisir mon éleveur et m'assurer de la bonne santé du futur toutou pour ne pas pleurer trop tôt. Optimalement, je devrais aussi changer de maison. Ce sont donc de projets importants qui demandent réflexion...

      Et je ferai certainement aussi quelques sauts de l'autre côté de la grande mare, car il y a très longtemps que j'en ai envie.

      Quant aux fleurs, comme les plants de tomates que je mets en terre chaque année, ce sont des hommages à la moitié de ma famille qui était dans le domaine de l'agriculture...

      à bientôt, Odile

      Supprimer
  20. Une bien jolie histoire et de bien belles photos ! Merci Marie-Josée

    RépondreSupprimer
  21. Hello there! I simply wish to offer you a huge thumbs up for
    your great info you've got right here on this post. I will be returning to your blog for more soon.

    Review my web page :: voyance

    RépondreSupprimer

Vos commentaires et réflexions sont bienvenus en français, en anglais, en italien et en espagnol ;0)