Petits essais en forme de notules

Malraux définit le lecteur par vocation comme celui qui jouit de «la faculté d'éprouver comme présents les chefs-d'oeuvre du passé»...



Je souscris à cette définition et m'attacherai à présenter ici quelques réflexions au fil de mes lectures qui suivent rarement l'actualité littéraire, pour le plaisir de partager découvertes ou, éventuellement, récriminations... . Quoique, la vie étant bien courte, il vaut mieux, dans la mesure du possible, écarter le désagréable lorsque cela, comme il arrive trop rarement, est en notre pouvoir et vouloir.






vendredi 31 août 2012

Photo de la semaine (22) : Louise Bourgeois




J'ai failli vous mettre ce que vous voyez ci-dessus, comme photo de la semaine, pour vous montrer qu'en plus de tous mes malheurs estivaux, j'ai failli me prendre ce magnifique nid de guêpes sur la tête, car, sans le savoir, je suis passée dessous à chaque fois que je me rendais chez mes tantes... Comme dirait le premier ministre sortant dont le plus petit défauts est certainement son français approximatif : «Une véritable épée de Démoclès!»

Puis, j'ai pensé à ceci : 



car je suis plutôt fière d'avoir enfin réussi une photo qui ne soit pas floue de ce petit diable cornu qui ne tient pas en place...


mais, en définitive, j'ai plutôt retenu une photographie plus «culturelle» d'une oeuvre de Louise Bourgeois située devant le Musée des Beaux-Arts du Canada où j'ai enfin vu l'exposition consacrée à Van Gogh dont je vous parlerai bientôt... 

Intitulée «Maman», cette araignée appartient à une série d'oeuvres similaires de l'artiste. La description qu'en donne la notice du musée souligne l'ambiguïté de la sculpture qui évoque non seulement la fertilité de la maternité, en raison de la poche pleine d'oeufs qui se trouve sous l'abdomen de la bête, mais aussi une certaine crainte vis-à-vis cet insecte qui suscite souvent des phobies.  La psyché de Louise Bourgeois était pour le moins complexe, à l'image de son histoire familiale.



Amartia est à l'origine de cette pléthore de photographies!





29 commentaires:

  1. J'aime les trois photos, avec une préférence pour le petit diable poilu...
    Quant à la "maman" de Louise Bourgeois, qui a dit que la famille était le nid de toutes les pathologies ?
    Très bonne journée, Marie-Josée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la famille, cela se vérifie en tout cas tout à fait en ce qui concerne Louise Bourgeois. Il faudra que je revienne sur cette dame...

      Bonne semaine à toi, Norma!

      Supprimer
  2. En effet, bizarre d'associer l'idée de la mère avec celui d'une araignée. Mais en dehors du titre, j'aime bien cette sculpture.
    Heureusement que le petit chat adoucit un peu ton quotidien, car, le nid de guêpes, lui aussi comporte un côté pas trop positif....
    Bon rétablissement et sois prudente encore quelques jours puisque tu peux enfin sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'en fais pas, Amartia, je ménage mes ardeurs, trop heureuse de pouvoir enfin sortir et ne voulant pas retourner de sitôt dans la claustration!

      Oui, j'ai un peu peur des chats, d'habitude, mais, comme je vois grandir celui-ci au quotidien, cela me permet d'apprivoiser la gent féline...

      Bonne semaine grecque!

      Supprimer
  3. Moi je choisis tout de même le petit diable comme photo de la semaine! Il est magnifique et la photo aussi. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que je fasse disparaître le halo vert, en haut, à droite : sa balle! Sinon, effectivement, je suis assez contente du résultat. Je ne révélerai pas, cependant, combien de clichés il m'a fallu faire avant d'y parvenir!!!

      Bon dimanche

      Supprimer
  4. Spectaculaire, cela doit dédramatiser la fréquentation de ces charmantes bestioles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a quatre ou cinq autres dans la série... Je les collectionnerai lorsque je reprendrai mes pérégrinations!

      à bientôt!

      Supprimer
  5. J'ai un nouveau iPod qui me permet de prendre mes courriels à distance et, l'écran étant petit, j'ai stupidement appuyé sur le mauvais bouton... voici donc le commentaire d'Autourdupuits recopié! Avec mes excuses...

    Pour ma part je préfère la première photo.
    Je ne sais pourquoi j'ai toujours été subjuguée par la façon dont ces insectes construisent leur nid.
    Il y a quelques années nous avions découvert un nid comme celui que vous nous montrez dans notre cognassier j'étais ébahie
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'été dernier, au moment de la taille de ma haie de cèdres, j'ai planté directement mon échelle dans un de ces nids... je crois que je n'ai jamais fait aussi rapidement la distance entre la maison de mes tantes et la mienne, fuyant devant l'essaim agressé!

      Bon dimanche!

      Supprimer
  6. Tu connais peut-être le truc pour les guêpes et les abeilles pour les éloigner de nous ? Il faut mettre notre langue au palais et bourdonner doucement. Ça les éloigne. Je le fais depuis que je suis toute petite, ce qui fait une éternité dans le temps et ça a toujours fonctionné.

    Je ne voudrais surtout pas venir à la rescousse de notre premier ministre sortant (hourra !) mais je crois sans vouloir te faire de la peine, qu’au Québec nous sommes majoritaire à parler un « français approximatif» . Moi, cette question ne me chagrine pas, pour moi l’important c’est arrivé à s’exprimer. Idéalement, ce serait autre chose, un rêve pas tellement réaliste. En tant qu’enseignante, tu es en mission, moi je ne le suis pas.

    Ce chaton, il vient d’où, il habite où… Tu sais que le Kali’s Club recrute des membres. Aujourd’hui, un 11e membre québécois s’est inscrit, une petite chatte nommée Mia.

    Bonne journée.
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, pour les guêpes, j'essaierai la prochaine fois que l'une d'entre elles s'invitera à mon repas sur la terrasse.

      Tu sais, ma préoccupation pour une langue bien parlée est bien antérieure à ma «vocation» d'enseignante. Dans le cas qui nous occupe, il y a aussi un manque de culture générale qui est incriminé... Il est partiellement vrai que l'important, c'est de pouvoir s'exprimer : la qualité de la langue nourrit et enrichit la capacité de s'exprimer. Il y a certes eu des progrès, ces dernières années, dans la société québécoise, mais cela s'est accompagné, en parallèle, d'une dégradation de la qualité de la langue dans les médias. J'espère que l'on saura s'arrêter quelque part sur cette pente démagogique et savonneuse.

      Quant au petit diable, il habite chez mes tantes à un jet de pierre de chez moi d'où mes fréquentes visites.

      À très bientôt

      Supprimer
  7. Le nid de guêpes est sans doute bien arrimé. Ces bestioles ont des techniques encore plus élaborées que celle des humains et leur main d'œuvre est plus consciencieuse que la plupart des ouvriers du monde actuel. Vous ne risquez sans doute pas de le prendre sur la tête.
    Par contre, et là je parle d'expérience, les piqûres de guêpes peuvent devenir dangereuses du fait que le corps, au delà d'une certaine dose (comme pour le "capital soleil" quant on l'a épuisé) décide brutalement qu'on a passé les bornes et que ça suffit comme ça. Dans ce cas, la réaction allergique peut être sévère.

    Le chaton est vraiment adorable. Bravo Marie-Josée, pour ce beau portrait animalier.

    L'araignée géante de Louise Bourgeois me fait penser à celle de Calder (rouge celle-là) qui se trouve sur le parvis de La Défense.
    Les araignées sont très utiles, elles chassent les moustiques et les mouches qui nous causent bien des désagréments. Nous avons appris à nos enfants à les respecter et, à leur tour, ils ont inculqué le même principe à nos petit-enfants.
    Avant de vous quitter, je suis allée à la pêche aux infos concernant l'araignée de Louise Bourgeois et qu'elle n'est pas ma surprise en lisant ceci !
    Bon dimanche et à tantôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous avez raison, Tilia, car le nid est situé à l'extrémité d'une branche, et je crains davantage son poids que sa construction, surtout si un coup de vent casse la ramille!!!

      Supprimer
  8. Coucou Marie-Josée,

    Oh la frimousse à bisous ! Qu'il est beau ce petit minou ! Son visage et son expression sont si tendres ! Cette photo c'est du soleil ! Je fait l'impasse sur le nid de guêpes...brrrrrr Cela me terrifie ces bébètes ! Regarder leur nid est pour moi assez "nauséeux", ah je ne peux pas... Autant une ruche c'est joli, même si les abeilles grouillent, mais un nid de guêpes ce n'est pas comparable ! Tiens, j'en ai des frissons rien que de l'écrire lol quant à cette sculpture très réussie, le sujet est peu onirique lol mais elle est très réussie.
    Rien ne vaut ce regard d'ange à 4 pattes. Il est choupinet comme un coeur.

    Bisous Marie-Josée, fais pour moi un gros calinou à ce petit chéri et un à la jolie Honey, j'espère qu'elle va bien, et que tu te sens mieux aussi.
    Bon dimanche !
    (J'ai des amis en ce moment en voyage au Canada, je les suis sur Google, ils postent leurs photos, ce pays est merveilleux ! (ils sont fait une croisière sur les Mille Îles, un endroit de rêve...)

    RépondreSupprimer
  9. Superbe cette araignée et moins dangereuse que le nid de guêpes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour Louise Bourgeois et bienvenue, François!

      Supprimer
  10. Je suis allergique aux insectes. J'aime beaucoup le l'araignée de Louise Bourgeois ces œuvres monumentales me fascinent toujours. Mais ce petit diable est vraiment trop mignon. Je lui fait de gros Ronrons et des bisous à Marie-Josée. Très joli dimanche . Prunette et Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement : il est très mignon, mais surtout quand il dort, ce qui arrive tout de même assez rarement... Mio qui suis davantage portée sur les canidés, j'avoue que je m'évertue en vain à lui apprendre ce que veut dire le mot «non» depuis son arrivée, il y a quelques mois...

      Très bonne semaine!

      Supprimer
  11. Ne serais-tu pas de celles qui travaillent, comme moi de midi à minuit ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non... pas vraiment! Je suis plutôt du matin...

      Bienvenue d'ailleurs, à n'importe quelle heure...

      Supprimer
  12. Coup de coeur pour le portrait du petit chat! Adorable et superbe photo !
    Bravo Marie-Josée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... le modèle était à la hauteur même si un peu remuant!!!

      Supprimer
  13. Dur dur de choisir UNE SEULE photo !
    Le nid de guêpe est impressionnant : heureusement que tu n'as pas rencontré ses habitantes de plus près. Je n'en n'ai jamais vu d'aussi GROS.

    Joli portrait de ton petit diable, un brin pensif, mais qui a bien collaboré : bravo !

    Quant à l'araignée... je me demande s'ils ont placés de vrais oeufs dans le panier ?

    Tu vois, il y a des semaines chargées d'images originales, comme on les aime !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À partir du moment où l'on peut se déplacer dans un rayon de plus de 200 mètres, j'avoue que cela facilite les choses!!!

      Bonne semaine, Christine!

      Supprimer
  14. Laquelle de ces photos choisir pour la photo de la semaine? Elles valent toutes pour leurs qualités bien différentes. Mais, je préfèrerais celle de l'oeuvre de L. Bourgeois, pour son regard terrible sur la mère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai... il faudra que je revienne sur cette artiste un peu tordue! Sa vie familiale ne l'a certes pas aidée...

      Supprimer
  15. Toujours le béguin pour cet adorable petit chat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait te l'envoyer en pension pour un petit moment : j'arrive de chez mes tantes et l'une d'elles m'a dit qu'il lui en a fait voir de toutes les couleurs cet après-midi... Elle m'a donc interdit de le réveiller!!! Je devrai y retourner plus tard...

      Supprimer

Vos commentaires et réflexions sont bienvenus en français, en anglais, en italien et en espagnol ;0)