Petits essais en forme de notules

Malraux définit le lecteur par vocation comme celui qui jouit de «la faculté d'éprouver comme présents les chefs-d'oeuvre du passé»...



Je souscris à cette définition et m'attacherai à présenter ici quelques réflexions au fil de mes lectures qui suivent rarement l'actualité littéraire, pour le plaisir de partager découvertes ou, éventuellement, récriminations... . Quoique, la vie étant bien courte, il vaut mieux, dans la mesure du possible, écarter le désagréable lorsque cela, comme il arrive trop rarement, est en notre pouvoir et vouloir.






vendredi 6 septembre 2013

Photo de la semaine (59) : Girasole gira mondo



Voici la conclusion de mon billet précédent...

L'aventure des tournesols est maintenant presque terminée, mais elle a connu un dénouement intéressant dont j'aimerais vous faire part.

Il y a bien un quart de siècle maintenant, une petite Romaine est débarquée à Montréal, car le papa venait y passer quelques années comme responsable des équipes de réparations d'Allitalia, cette compagnie atterrissant alors encore à Montréal.

Alessia avait une douzaine d'années, ne parlait que l'italien, mais devait s'intégrer dans une école française le plus rapidement possible. Les Marcellines, religieuses milanaises établies à Montréal depuis le début des années soixante, acceptèrent donc de prendre Alessia et comme j'étais tout à la fois une ancienne de leur collège et une italophone confirmée donnant de surcroît des cours privés pour payer mes études, on imagine facilement ce qui s'ensuivit.  Venant plusieurs fois par semaine pour aider Alessia et ne dédaignant pas les «due spaghetti» offerts par la mamma, l'étudiante vieillissante de même que ses parents devinrent des amis et le sont restés.

Depuis ce temps lointain, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts du Tibre et du St-Laurent. Alessia est devenue enseignante à son tour, de sciences naturelles. Face de bouc, comme dit Tilia, ayant parfois son utilité, Ale a récemment vu la photo ci-dessus que j'y avais postée. Et de me demander s'il s'agissait d'une de mes photos et d'ajouter qu'elle aurait plaisir à l'utiliser en classe, car on y voyait très bien la parfaite géométrie de la fleur du tournesol et l'ouverture de chacune des petites capuches jaunes.

Je lui ai donc envoyé une série de photos qui ont servi à instruire de petits Romains de onze ans un matin de septembre de cette année!

Les réseaux sociaux, même si j'en fais un usage plus que modéré, ont donc parfois, comme n'importe quel instrument, une certaine utilité!

Retrouvez les autres participantes à la photo de la semaine chez Amartia


P. S. Un petit ajout pour Françoise qui n'aime pas les fleurs jaunes 

Une anémone du Japon qui fleurit aussi dans le jardin d'Aloïs



42 commentaires:

  1. "L'excès et le défaut dénoncent le vice, tandis que la juste moyenne caractérise la vertu..." disait déjà Aristote qui ne connaissait pas Face de Bouc! Ce n'est pas un éloge de la "médiocrité" mais du juste usage des choses.
    Le joli exemple de ton soleil utile jusqu'en Italie en est l'illustration.

    Un beau samedi à toi Marie-Josée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Molière, qui connaissait ses classiques au point de les piller, parfois, lorsque les commandes de l'autre Soleil se faisait trop pressantes a mis ceci dans la bouche de Philinte :

      La parfaite raison fuit toute extrémité
      Et veut que l'on soit sage avec sobriété.

      Bon dimanche chez toi...

      Supprimer
  2. On sait bien que le tournesol fait le tour du monde en suivant le soleil toute la journée !
    Il n'avait peut-être pas besoin de Face de Bouc pour retrouver la petite Alessia à qui tu as transmis la passion de l'enseignement.
    C'est une très jolie histoire.
    Bonne fin de semaine Marie Josée.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas que ce que tu disais était aussi vrai, mais le commentaire d'Alessia, un peu plus bas, le prouve.

      Bonne semaine à toi

      Supprimer
  3. Le jaune lumineux des tournesols a désormais un sens particulier. J'en suis ravie pour vous, Marie-Josée, et je vous remercie de partager votre histoire d'amitié charmante et si joyeuse avec vos lecteurs. J'ai été très heureuse de la lire. Je vous souhaite, ainsi qu'à Alessia, un doux weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Anne.

      Il est vrai que ces tournesols m'ont tout à la fois donné bien du fil à retordre et beaucoup de satisfactions tout ai long de cet été, un peu comme nos élèves parfois, n'est-ce pas?

      Je vous souhaite une bonne rentrée, car elle doit aussi approcher pour vous.

      Supprimer
  4. Bonjour Marie-Josée.
    Ta fleur de tournesol est vraiment magnifique et tu en as parfaitement réussi le portrait. Quelle précision et quelle organisation dans les graines en effet. Je comprends que ton amie a eu envie d'utiliser tes photos.
    C'est gentil d'avoir aussi publié une fleur rose pour notre amie Aloïs qui n'aime pas les fleurs jaunes. Cette anémone du japon est très délicate. (Dans mon précédent jardin j'en avais des blanches)...
    Je te souhaite une très belle journée et je t'envoie d'amicales bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, la perfection de la fleur m'a conduite à multiplier les clichés pour parvenir, un tant soit peu, à lui rendre justice. Il faudra d'ailleurs que je continue à me renseigner sur cette plante, car mon histoire ne se prêtait pas beaucoup à une description très technique, mais il semble que les nombres de spirales que l'on peut observer au cœur de la fleur de tournesol représentent deux nombres consécutifs de la suite de Fibonacci

      En vieillissant, un peu à la manière des fleurs de tournesol, on se courbe vers la terre, ce qui, dans mon cas, me permet de renouer avec mes racines paysannes, en entremêlant toutefois, dans ce geste, le sens étymologique du mot «culture» et celui qu'il a le plus souvent de nos jours...

      Bises, Oxy, et à bientôt

      Supprimer
  5. Jolie photo de la semaine , bonne journée.

    RépondreSupprimer
  6. Et celui-ci... devant qui baisse-t-il la tête ?
    Je pose cette question car je sors tout juste de chez Oxygène... où les siens ont le Mt Blanc au-dessus de leur tête !
    2 prénoms, que je pense peu courants, dans ton billet m'ont interpellée :

    Alessia : c'est le prénom de la petite fille d'une amie de ma fille !
    Marceline : prénom de la dame qui venait faire le ménage à la maison... et nous garder par la même occasion le jeudi... quand maman travaillait !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. «Alessia», comme tu l'as compris d'après l'histoire, est un prénom italien... Au Québec, nous avons un personnage célèbre qui se nomme «Alexis Labranche», mais je n'ai jamais vu ce prénom au féminin.

      «Marcelline», c'était la sœur de St-Ambroise, Sant'Ambroggio, évêque de Milan au IVème siècle de notre ère. Étant l'aînée de deux frères, elle a assuré leur éducation pendant un moment, et c'est probablement à ce titre qu'elle a été choisie comme «patronne», en quelque sorte, de la communauté religieuse fondée par monseigneur Biraghi à Milan en 1838. Les Marcellines, comme on les appelle, se sont établies à Montréal en 1961, et j'ai fait une partie de mes études dans leur Collège. Ce sont maintenant mes nièces qui ont pris la relève...

      Voilà! tu sais tout!

      Bises renseignées

      Supprimer
  7. Des anémones du Japon qui fleurissent aussi dans mon jardin mais pas un seul tournesol, dommage !!! C'est vrai que je les préfère dans un champs, lorsqu’ils se tournent tous du même côté, vers le soleil, bien sûr !!!
    Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement très beau en massif... De mon côté, seuls dix tournesols ont réussi à passer de l'état de graine à celui de fleur!

      Bon dimanche

      Supprimer
  8. Coucou Marie-Josée !
    Quelle jolie et tendre histoire, et comme la nature est joliment faite, elle n'est pas seulement poète, elle est aussi mathématicienne, tu as vu la précision de cette spirale ! quelle merveilleuse géométrie !
    A l'instar de Françoise, (mais j'aime les fleurs jaunes, elles sont lumineuses), je ne les aime pas à coté des fleurs roses, elles ne vont pas ensemble du tout. Mais seules ou en compagnie de bleues, de blanches ou d'oranges tout va bien lol Mes préférées : les boutons d'or !
    Je jouais même à "tu aimes le beurre ?" avec Julie, mon petit chat, et sur sa robe grise, que c'était beau dans son petit cou cette lueur jaune !

    Bisous Marie-Josée ! (je t'envoie des photos de Jules, mais il faut que je les scanne)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Nathanaëlle : j'ai moi aussi été fascinée par l'aspect mathématique du développement de la fleur de tournesol. Comme je l'expliquais à Oxy, je n'ai pas insisté sur cet aspect, mais ce sera peut-être pour l'été prochain!

      Quant au jeu que tu évoques, je ne sais pas s'il est venu de France avec les premiers colons, mais les enfants y jouent ici aussi en plaçant une fleur sous leur menton. Si une coloration jaune apparaît, on dit alors qu'il aime le beurre!!!

      Bises et bon dimanche

      P. S. C'est Jules ou Julie?

      Supprimer
    2. Oui, c'est exactement cela, c'est international à mon avis, lol partout où il y a des boutons d'or, on se demande si on aime le beurre lol Cette fleur est si lumineuse que, sous l'ombre du menton, elle fait un joli halo doré et sur la jolie robe grise de Juju, c'etait trop beau !
      C'est Julie, mais je l'appelais Jules, Julot, Juju, Julius et Poppy, elle connaissais tous ses noms lol quant à mon beau-père, il la nommait "sa petite Gouillette chérie", va comprendre les noms d'amour que les animaux nous inspirent... lol
      Bisous et belle semaine Marie-Josée !

      Supprimer
  9. J’ai lu avec plaisir et au même temps avec un peu de nostalgie notre historie. Maintenant j’enseigne, mais je suis sure que il est grâce à Marie Josée que j’ai décidé d’entreprendre ce chemin, car elle as été pour moi un modèle da suivre pendant les années passés à Montréal. Elle m’a aussi transmis la passion pour le bon cinéma  Je crois de ne t’avoir jamais dit «Merci» MJ.
    P.S. mes étudiants, ils restent toujours étonnés en regardant le tournesol, puisque ils se rendent compte que chacune de capuches jaunes est une fleur et puis que la “fleur” de tournesol est en vérité un bouquet de fleurs, vous devriez voir les leurs expressions! En plus la géométrie, la couleur, le phototropisme sont des caractéristiques fantastiques. Tout ça en une seule plante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grazie a te, Alessia, per tanti momenti passati insieme pieni di ricordi che mi sono ancora cari!

      Un petit souvenir... As-tu oublié ce jour où tu m'as dit : «Mais non, je ne peux pas écrire ce mot comme ça, ce n'est pas beau!»

      J'espère que, l'été prochain, c'est toi qui me feras la leçon, car je n'ai pas tout compris du fonctionnement du tournesol.

      Un abbraccio

      Mijò

      P. S. Per il cinema, non mi ricordo...

      Supprimer
  10. Je n'aime pas trop le jaune, non plus, mais j'ai de la tendresse pour les tournesols dont les champs me rappellent le Sud-Ouest de mon enfance.
    Et puis, comme leur nom sonne bien en italien !
    Je ne reçois plus les notifications de tes messages, d'où mon absence sur ton blog...
    Pourtant, je suis bien inscrite...
    Très bon dimanche à toi, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Norma,

      Je ne sais trop où vérifier au sujet des notifications, car j'avoue que lorsque je veux voir ce qui a été publié, je passe par la liste des blogs amis... Si je dois modifier quelque chose, indique-le moi s'il-te-plaît.

      Bonne fin de dimanche chez toi

      Supprimer
  11. Tu lui as tiré un portrait magnifique, Marie-Josée ! Je regarde encore et encore cette précision lumineuse du coeur de la fleur ! Contempler, oui une telle merveille ! Et puis la couleur jaune pour moi est lumière, à la fois douce et fortifiante. Face de bouc n'a pas que des inconvénients et voilà un bel exemple de partage, à la fois ludique, poétique, pédagogique.
    Joli portrait aussi de l'anémone du Japon que tu as su mettre en valeur avec la zone nette et floue de l'arrière fond. Bon dimanche à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fifi! Devant une telle merveille, on essaie de lui rendre justice...

      Je ne suis pas une adepte du jaune, mais ces tournesols sont tellement associés à la couleur préférée de Van Gogh qu'il est difficile de ne pas les apprécier.

      Quant à l'anémone, aussi offerte par une amie, je trouvais qu'elle prenait trop de place dans le potager, et mon cousin l'a donc apportée pour la transplanter sur son terrain. Comme elle est toutefois revenue, j'ai décidé de lui laisser sa chance en contrôlant le massif.

      Bonne semaine photographique

      Supprimer
  12. Une photo d'une grande précision, mais surtout une jolie histoire d'amitié retrouvée. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Amartia! Tout cela grâce à ton initiative...

      Supprimer
  13. Toujours sympathiques ces anecdotes de retrouvailles sur internet, fut-ce sur Face de Bouc... ET, même sans aimer le jaune, on ne peut que s'extasier sur ces cœurs de tournesols encore si vifs (ici ils sont un peu flétris, trop mûrs !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais conservé des liens avec Alessia et sa famille que je revois lors de mes séjours à Rome, mais c'est la première fois que nous échangeons concrètement du matériel pédagogique puisqu'elle oeuvre plutôt dans le domaine des sciences alors que je suis du côté des littéraires, comme tu le sais.

      J'avoue que depuis la prise de cette photo, mes tournesols ont un peu perdu la tête! Ce sont des tournesols géants, et il faudrait donc, la prochaine fois, des tuteurs à leur mesure!

      à tout bientôt

      Supprimer
  14. Une belle histoire que ces retrouvailles Marie-Josée mais je suis aussi fascinée par le cœur de cette fleur de tournesol, malgré mes années rien ne m’émerveille tant que les disposition des pétales, l'arrangement des feuilles, l'écriture des pierres...
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est une de ces jolies merveilles de la nature qui méritent d'être observées.

      Bonne semaine

      Supprimer
  15. C'est magnifique, un mandala que la nature a finement ciselé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement... je suis restée en contemplation.

      Supprimer
  16. Une véritable merveille de la nature ce tournesol !

    Le tournesol fait tourner le monde.
    C'est ce que répond le traducteur automatique à la pauvre monolingue que je suis quand je lui demande ce veux dire "Girasole gira mondo".
    C'est très poétique, je trouve.
    En plus de faire tourner le monde, il réunit les gens dans le cas évoqué ici.

    En recherchant une signification à "Girasole gira mondo", je suis tombée sur cette vidéo, un bel exemple de fortuité ;-)

    Ton anémone du Japon est ravissante, Marie-Josée, merci de la partager et à tantôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en réalité, j'ai fait une erreur volontaire. J'aurais dû écrire : gira IL mondo, ce qui veut dire qu'il fait le tour du monde... J'ai supprimé le déterminant pour que les deux expression soient plus similaires, mais il est vrai que cela change le sens...Mes excuses.

      Supprimer
  17. The sunflower (the first photo) is exceptionally beautiful! It is absolutely one of the most beautiful sunflowers I've ever seen. Really a great shot! As maia says, it is a mandala that nature creates!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you! It's not so difficult to make beautiful shots when the subject is so inspiring!

      Supprimer
  18. Merci de cet ajout
    Et non je n'aime pas les fleurs jaunes!!!
    Cette anémone est superbe
    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  19. bonsoir Marie-Josée si j'ai bien compris le secret des photos réussies c'est d'avoir un téléobjectif, je comprends mieux ce magnifique tournesol !

    RépondreSupprimer
  20. Un petit coucou pour toi Marie-Josée en espérant que tu vas bien :-)

    RépondreSupprimer
  21. Ben alors Marie-Josée... t'es passée où ?????????

    Biseeeeeeeeeeeeeees à toi !

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Marie-Josée; Il y a bien longtemps que nous n'avons plus de tes nouvelles. Ton joli tournesol a dû te donner des belles graines que tu pourras de nouveau semer au printemps prochain... Mais en attendant, j'espère que tu vas bien et je te fais de grosses bises amicales.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires et réflexions sont bienvenus en français, en anglais, en italien et en espagnol ;0)